Les jeunes issus des zones urbaines sensibles (Zus) connaissent depuis dix ans des difficultés d'insertion croissantes. La dégradation a particulièrement affecté les hommes. Au delà d'origines sociales défavorisées et de faibles niveaux de formation, ils semblent plus qu'hier pâtir de "l'effet quartier". Pour les femmes des Zus, au contraire, cet effet s'estomperait.

INSERTION PROFESSIONNELLE ; ZUS ; JEUNE ADULTE ; QUARTIER POPULAIRE ; HOMME ; STATISTIQUE ; EMPLOI ; CHOMAGE