Rechercher



F Nous contacter


F Nous contacter

0
     

-A +A

Périscolaire : pourquoi il faut-être plus ambitieux [Dossier]

FOIN, Michèle (Coordinateur)

GAZETTE (LA) DES COMMUNES

2019

pp. 32-38

PG1-2480/19

ANIMATION ; ANIMATION EXTRASCOLAIRE ; PLAN MERCREDI ; ARS ; EVOLUTION HISTORIQUE ; POLITIQUE DE LA JEUNESSE ; COLLECTIVITE TERRITORIALE

À la réforme des rythmes scolaires engagée en 2013 par Vincent Peillon, a succédé le retour à la semaine de quatre jours décidé par 87 % des communes et permis par le décret de juillet 2017.
La première période a engendré les nouvelles activités périscolaires (NAP) et la mise en place des PEDT (Projet éducatif global en 2019), clé de voûte de la réforme des rythmes.
La seconde a vu la création du Plan mercredi dont 45 % des enfants scolarisés bénéficient en 2019.
Du point de vue des animateurs, si la profession a perdu des places en accueil de loisirs sans hébergement (17 % en moins entre 2017 et 2018), elle a vu aussi le taux d'encadrement diminuer au fil des réformes.
Dans cette filiation, les cités éducatives vont essaimer à partir de septembre 2019 dans les quartiers prioritaires désireux de faire de l'éducation une priorité partagée par tous les acteurs du territoire.
Le dossier traduit l'évolution de la politique de jeunesse au sein des collectivités territoriales pour en montrer à la fois la pertinence et la modernité mais aussi l'utilité. Il donne à voir la manière dont se sont organisé les acteurs de jeunesse depuis 2013.

Thème : EDUCATION POPULAIRE

Condition diffu : Consultation sur place

N° Revue : 34/2480, septembre

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z